Les journalistes doivent-ils craindre ChatGPT ?

Alors que Kuwait News vient tout juste de lancer la première intelligence artificielle présentatrice de JT, l’IA commence déjà à mettre le pied dans les rédactions. Face à ChatGPT, certain.e.s journalistes s’inquiètent pour leur poste. Mais Mac Lesggy, présentateur de la célèbre émission e=m6 diffusée sur la chaîne de télévision M6, y voit un « gain de productivité ». Voici une piste de réflexion sur la question :

ChatGPT, l’ennemi des rédactions ?

Tout d’abord, on le savait, ChatGPT, le Chatbot créé par l’entreprise OpenAI et dévoilé en novembre 2022, a révolutionné la conversation entre humain et intelligence artificielle. Mais est-ce pour le meilleur ou pour le pire ? 

ChatGPT 3.5, la version antérieure du robot conversationnel, n’était pas encore à la hauteur de sa forme la plus évoluée : ChatGPT 4, dévoilée le 14 mars 2023, soit quelques mois seulement après le premier Chatbot de la société américaine. Cette IA a accès à la totalité des informations circulant sur Internet jusqu’en 2021. Comment ? Grâce à un profond deep learning, un peu comme lorsque l’on apprend une leçon par cœur pour un examen. Le jour de l’examen, on reformule les idées que l’on a apprises et on les synthétise.  C’est ce que fait ChatGPT. Je vous renvoie à la vidéo d’Hugo Décrypte qui résume très bien son fonctionnement.

Donc, si l’on demande à ChatGPT d’écrire un article à propos de la Préhistoire, il va exceller. Voyez par vous-même ci-dessous : on peut alors penser que sur des sujets dont les enjeux se sont produits avant 2021, le robot conversationnel d’Open AI pourrait effectivement remplacer une ou un journaliste. Malgré cela, cette IA possède certains biais éthiques, philosophiques et peut également se tromper. (Billet de Caroline en lien hypertexte)

Capture d’écran de la réponse de ChatGPT à ma question

Oui mais, les journalistes traitent avant tout d’actualité. C’est bien là que l’on voit les limites de ChatGPT. Exemple ci-dessous : j’ai demandé au Chatbot de me parler du départ, – le 14 avril dernier – de la fusée Ariane 5 qui transportait la sonde Juice à destination des lunes glacées de Jupiter. Il s’agit d’un événement récent auquel le robot n’a pas pu se confronter. Grâce aux informations recueillies dans ses conversations avec les utilisateurs, il connait l’objectif de la mission mais il se trompe sur les dates.

Capture d’écran de la réponse de ChatGPT à ma question

Qu’en est-il de la version évoluée de ChatGPT ? Là encore, Hugo Décrypte et son équipe ont consacré une partie des actus du jour à comparer l’évolution de ChatGPT 3.5 avec son remplaçant plus évolué : GPT 4. Ce dernier est, d’après son développeur, davantage performant puisqu’il aurait progressé dans l’imitation de notre langage. Autre nouveauté : on peut dorénavant lui montrer des photos. Imaginez qu’il vous reste quelques ingrédients dans votre frigo, ChatGPT 4 saura vous donner quelques recettes si vous manquez d’inspiration pour le dîner. Cela paraît irréel ! Pourtant, cette faculté est bien réelle, et se nomme « multimodale ». Ces nouvelles fonctions pourraient imiter encore mieux le langage et les productions d’un journaliste bien vivant. Cependant, même si le développeur est très fier de sa prouesse technologique, il est conscient que quelques imperfections demeurent encore dans cette nouvelle version. 

L’IA, une future collègue de travail ?

D’abord, il faut rappeler que cette IA se base sur des textes rédigés par des humains : il faut donc des humains pour faire fonctionner les IA. Le futur – mais pas si éloigné que ça – monde du travail journalistique sera certainement une collaboration entre journalistes et intelligence artificielle.

J’ai eu l’occasion de demander l’avis de Mac Lesggy sur le sujet, qui avait déjà réfléchi à la question. Selon lui, « ChatGPT va modifier en profondeur le métier de journaliste parce qu’il permet, sur beaucoup de sujets, une première approche extrêmement utile qui va augmenter la productivité des journalistes. » Il poursuit en expliquant que « ChatGPT va ouvrir de nouvelles possibilités aux journalistes et créer de nouveaux types de rédactions. »

Cette révolution est comparable avec la révolution internet.

Mac Lessgy

En effet, à la sortie d’Internet, on pensait que les gens iraient chercher eux-mêmes des informations et que l’information n’aurait plus besoin de médiateurs. Or, c’est loin d’être le cas aujourd’hui. De plus, un journaliste se doit de débusquer les bonnes informations. En ce sens, l’utilisation de ChatGPT permettrait à ce dernier de gagner du temps et d’enrichir ses enquêtes.

Cependant, le présentateur rassure en exprimant que « ChatGPT ne possède pas encore la créativité qui reste une part très importante du travail de rédaction » et que « l’étincelle de talent qu’il lui manque nous met pour l’instant à l’abri. »

Il faudra surveiller ce que produit l’IA, qui se base sur ce que disent les humains. De là, elle peut alors se baser sur de la désinformation. Cela n’est pas souhaitable, c’est pourquoi l’expertise humaine demeurera indispensable. 

Conclusion : plutôt alliée qu’ennemie

De nos jours, le progrès semble être sans limite. Si un jour, ChatGPT ou un autre Chatbot devenait capable de générer du contenu d’actualité précis, il faudra encore corriger les éventuels biais ou erreurs des productions issues de l’IA. La subjectivité humaine reste une faculté nécessaire à l’élaboration d’un texte – et inaccessible pour l’intelligence artificielle. Quoi que, nous ne sommes peut-être pas au bout de nos surprises !

Bibliographie

Telerama, 2022, « ChatGPT, l’“intelligence artificielle” qui va remplacer les journalistes de “Télérama” ? », https://www.telerama.fr/ecrans/chatgpt-l-intelligence-artificielle-qui-va-remplacer-les-journalistes-de-telerama-7013327.php consulté le 21 avril 2023

Capital, 2023, « ChatGPT : l’intelligence artificielle peut-elle remplacer les journalistes ? », https://www.capital.fr/economie-politique/chatgpt-lintelligence-artificielle-peut-elle-remplacer-les-journalistes-1459411 consulté le 21 avril 2023

Tom’s guide, 2023, « Les rédacteurs Tom’s Guide bientôt remplacés par l’intelligence artificielle de ChatGPT », https://www.tomsguide.fr/les-redacteurs-toms-guide-bientot-remplaces-par-lintelligence-artificielle-de-chatgpt/ consulté le 21 avril 2023

Tom’s guide, 2023, « ChatGPT va-t-il tous nous mettre au chômage ? Voici la réponse de l’IA », https://www.tomsguide.fr/chatgpt-va-t-il-tous-nous-mettre-au-chomage-voici-la-reponse-de-lia/ consulté le 21 avril 2023

Tom’s guide, 2023, « ChatGPT : le site CNET préfère utiliser l’IA et licencie douze journalistes », https://www.tomsguide.fr/chatgpt-ce-celebre-site-dinformation-americain-prefere-utiliser-lia-et-licencie-douze-journalistes/ consulté le 21 avril 2023



Citer ce billet
Marine Laplace (2023, 18 septembre). Les journalistes doivent-ils craindre ChatGPT ? Contrepoints. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ragt

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Marcial GOURY dit :

    Merci pour cet article qui m’a rassuré sur mes objectifs professionnels, car plus tard j’aimerais faire journaliste scientifique, métier qui reste très utile pour lutter contre les informations fausses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search