Le sport : terrain de jeu de l’IA

L’intelligence artificielle connaît une exposition médiatique importante depuis les affaires sur chat GPT, les photographies montées de toute pièce avec midjourney… Pourtant les intelligences artificielles se trouvent dans nos quotidiens depuis déjà des années et ont métamorphosé plus d’un domaine notamment celui du sport.

Pourquoi utiliser l’intelligence artificielle dans le sport ?

De l’entraînement personnalisé à la prévention des blessures chaque information à son importance. l’IA peut interpréter des données, les analyser en grande quantité et permettre aux sportifs d’améliorer et de mieux comprendre leurs performances et équipements. L’utilisation des données (statistiques, physiologiques, vidéos…) permet d’étudier les stratégies, progressions, mouvements et leurs effets dans un but bien précis : de meilleurs résultats. Mais l’utilisation d’IA est aussi monétaire. Certaines disciplines ont développé des outils dans l’optique de dénicher des sportifs avec un grand potentiel. A la base, utilisé par des équipes sportives sans grand budget pour devenir compétitives, dorénavant cela permettrait aux investisseurs une garantie quant aux gains liés à leur engagement. Ce type d’outils basé sur l’intelligence artificielle est devenu populaire par la sabermétrie, stratégie utilisée par le manager Billy Beane de l’équipe de baseball Athletics d’Oakland en 2002.
Plus récemment, dans le cadre des prochain Jeux Olympiques qui se dérouleront à Paris, le gouvernement français à investit 20 millions d’euros dans un programme prioritaire de recherche destiné à la réussite sportive. Ce programme se compose de 9 défis dont l’un est “la big data et l’intelligence artificielle au service de la performance”. Dans ce cadre, l’un des projets est Science 2024 qui allie sportifs et scientifiques.

“nous travaillons sur la conception d’un outil qui permette de mesurer la synchronisation des rameurs et des rames. Car, aujourd’hui, c’est à l’œil que l’entraîneur mesure celle-ci.”

https://lejournal.cnrs.fr/articles/pour-les-jo-de-2024-sportifs-et-scientifiques-font-equipe

Dans une majorité de disciplines, ce sont les capteurs et leurs données qui sont de plus en plus sollicités par les entraîneurs.  En Formule 1, par exemple, la télémétrie est utilisée pour améliorer les performances et ajuster les réglages en temps réel, ce qui a révolutionné ce sport mécanique. Plus de 200 capteurs sont disposés sur chaque véhicule pour traiter toutes les données.

Pour en savoir plus sur la télémétrie :

L’analyse est précieuse pour adapter la préparation physique des athlètes et développer leur progression individuelle et collective. Le volume et la diversité de ces données ont conduit au développement de nombreuses applications dans ce domaine et notamment au niveau de la santé.

L’IA au coeur de la santé des sportifs

De la prévention de blessures aux diagnostics de pathologies potentielles , l’IA est omniprésente pour donner des informations sur notre santé que l’on soit sportif amateur ou de haut niveau grâce à toutes sortes d’appareils connectés : montre,capteurs…  Les blessures sont synonymes de pertes de temps et d’argent ce qui peut mettre fin à une carrière. C’est alors un outil majeur en développement pour protéger les athlètes. Elle peut aider à détecter des signes de fatigue ou de stress en analysant les données collectées sur la personne et recommander des actions préventives selon l’historique de santé (blessures antérieures, problèmes de santé etc). Pour un coureur, l’analyse des mouvements pendant une course peut aider à corriger certaines postures et éviter des lésions. Dans une étude publiée dans Journal de Traumatologie du Sport, des chercheurs ont étudié l’intérêt et l’utilisation d’outils pour la prévention des blessures lors des championnats d’Europe multisports 2022 et environ 85% des personnes ayant répondu accordent de l’importance à ce type d’outils. L’étude étant la première réalisée à ce sujet, il en est conclu qu’elle va avoir un impact d’envergure pour la suite des recherches.

L’arbitrage sous l’oeil de l’IA

Les avancées technologiques permettent d’améliorer l’objectivité et la précision des décisions prises par les arbitres. L’analyse vidéo atteint une exactitude et un niveau de rapidité peu égalé par les méthodes traditionnelles. Par exemple, dans le football, la VAR (Video Assistant Referee) utilise des caméras haute définition et des logiciels d’IA pour aider les arbitres à déterminer, si une faute a été commise, si un but a été marqué ou si un joueur est hors-jeu.La décision finale revient tout de même aux arbitres qui décident ou non d’utiliser cette technologie. L’IA peut également être utilisée pour analyser les données des matchs et fournir des informations aux arbitres. Par exemple, au tennis, pour suivre la trajectoire de la balle et déterminer les fautes.

Ces systèmes fournissent des informations instantanées aux arbitres et peuvent aider à éviter les controverses notamment pour des sports très médiatisés. L’utilisation de l’IA dans l’arbitrage sportif suscite alors des débats. Certains soutiennent que l’IA pourrait éliminer l’aspect humain et émotionnel de l’arbitrage, qui fait partie intégrante de l’expérience sportive. ll existe également des préoccupations concernant la transparence et la responsabilité de l’IA, ainsi que la possibilité de manipuler les résultats par le biais de la technologie. De même, l’IA n’empêche pas les erreurs humaines. 

Dans l’ensemble, l’utilisation de l’IA dans le sport présente à la fois des avantages et des inconvénients. Trouver un équilibre entre l’utilisation de la technologie et le maintien de l’éthique et de l’authenticité du sport est un défi pour le futur.


Bibliographie

Dandrieux, Pierre-Eddy, Laurent Navarro, Joris Chapon, Jeanne Tondut, Karsten Hollander, and Pascal Edouard,(2023),Perceptions et Croyances Sur La Prédiction Des Blessures En Sports En Tant Que Mesure de Réduction Des Risques de Blessure : Une Enquête En Ligne Sur Les Acteurs Du Sport de Haut Niveau (Athlètes, Entraîneurs, Professionnels de Santé), Journal de Traumatologie Du Sport, https://doi.org/10.1016/j.jts.2023.04.004

GDR Sport TV, (2021, 10 février),Difficultés et enjeux d’une éthique de la pratique physique et sportive à l’ère de l’IA, [Vidéo], YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=KjGFec0cGvE, consulté le 12 mai 2023

Paris 2024 : la recherche et le sport font équipe pour les Jeux olympiques 2024, (s. d.), Gouvernement.fr, https://www.gouvernement.fr/actualite/paris-2024-la-recherche-et-le-sport-font-equipe-pour-les-jeux-olympiques-2024 , consulté le 29 avril 2023

Pour les JO de 2024, sportifs et scientifiques font équipe. (s. d.), CNRS Le journal, https://lejournal.cnrs.fr/articles/pour-les-jo-de-2024-sportifs-et-scientifiques-font-equipe, consulté le 28 avril 2023

Programme prioritaire de recherche en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques : lancement d’une première phase d’appel à manifestation d’intérêt. (s. d.), enseignementsup-recherche.gouv.fr, https://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/fr/programme-prioritaire-de-recherche-en-vue-des-jeux-olympiques-et-paralympiques-lancement-d-une-46841,consulté le 29 avril 2023

Nougier Vincent, (2021), Sport et IA : analyse vidéo peut-elle encore aider le sport de haut niveau ?, CNRS GDR Sport & Activité Physiquehttps://sport.cnrs.fr/lanalyse-video-peut-elle-encore-aider-le-sport-de-haut-niveau/


Crédit photographique
Laptop displaying graphs of boxing data par This is Engineering, CC BY-NC-ND 2.0



Citer ce billet
Laura Pluot (2023, 19 octobre). Le sport : terrain de jeu de l’IA. Contrepoints. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rah2

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search