Lewis Hine: le sociologue-photographe qui a sorti les enfants de l’usine.

J’aimerais vous présenter, à travers ce billet, le formidable travail (et je ne mâche pas mes mots) entrepris par Lewis Hine, sociologue, photographe mais avant tout militant convaincu pour sensibiliser aux conditions du travail des enfants.

Lewis Hine (1874-940) est un sociologue et photographe américain. En 1904, il commence son enquête sur le travail des enfants dans des lieux aux conditions très difficiles comme dans les mines, les usines et les filatures de coton1. Son enquête rentre dès lors dans le courant de la photographie documentaire ou photographie sociale (cf mon billet n°2 à propos de l’usage de la photographie en sociologie et l’article d’Howard Becker). Son travail a une véritable répercussion puisqu’à sa suite, des lois (américaines) vont être votées en défaveur du travail infantile.

Comment cet homme a t-il réussi l’exploit de faire changer l’opinion américaine sur le travail infantile ?

Une préoccupation sociologique…

*Une formation et un engagement

Formé à la prestigieuse Université de Chicago (qui a formé tout au long du XX ème siècle de célèbres cohortes de sociologues, encore très étudiés aujourd’hui), L.Hine développe des sensibilités envers les conditions de vies des populations pauvres des Etats-Unis. A 30ans, il commence à vouloir dénoncer ce qu’il trouve profondément injuste. Il débute alors en photographie et se lance en capturant des moments de vie de populations immigrantes, grâce à son appareil photo, à Ellis Island. En 19082, il s’engage auprès du National Child Labor Commitee (NCLC) et leur fournit des centaines de clichés pour donner à voir le phénomène du travail des enfants pauvres. Cette collaboration prend fin en 1918 avec le début de la création de lois pour prohiber ce type de travail3.

Il est à noter que si le contexte progressiste associé aux Etats-Unis des années 1890-1920 aide bel et bien à la transformation de la condition sociale des enfants, Hine y joue un rôle décisif.

*Un fondement théorique et militant à son travail photographique

La photographie devient alors un moyen privilégié pour dénoncer ce phénomène qu’il ne supporte pas (possibilité de mettre en parallèle ce phénomène militant photographique avec mon billet n°1 sur Pierre Bourdieu et son travail photographique en Algérie). Et, même si son travail et sa formation sociologique ne sont pas visibles directement sur les clichés, cet apport disciplinaire lui permet de soutenir une démarche et une position forte pour appuyer ses convictions. Convictions par ailleurs largement mises en avant (sur ses écrits, sur les légendes / commentaires des clichés). Son travail d’enquête qui lui octroie une large compréhension du phénomène lui permet ainsi de mieux le montrer et dénoncer. Toutefois, c’est sa sensibilité photographique qui va traduire cette pensée.

et un regard photographique

*Pour montrer « la réalité des choses »

Pour Hine, la photographie est une preuve, preuve qui nécessite tout de même justification et description de contexte. Il se rend au sein même des usines, filatures de coton et mines et capture ce qu’il ne supporte pas. Cette technique visuelle lui permet de saisir des bribes de quotidien de ces enfants, et de les diffuser de manière large dans la société américaine. Cette diffusion s’accompagne d’une rhétorique texte-image, très bien mise en avant dans l’article de Anne Lesmes4. S’il n’est pas le seul à s’ancrer dans la photographie documentaire, son travail de sensibilisation est tout à fait singulier.

*Pour sensibiliser

Photos à hauteur des visages d’enfants, enfants perdus dans des tas de machines industrielles, regards perçant mis en avant, comparaisons photographiques… tout est fait pour sensibiliser le spectateur.

Je vous laisse avec quelques photographies prises par Lewis Hine. Elles seront toujours plus parlantes que tous les mots que je pourrais écrire dans ce billet…

Lewis Hine, cigariers, 1910
Child laborers in glasswork. Indiana, 1908
Lewis Hine, Petite fileuse de la globe cotton mill, Augusta, Georgie, 1909
Lewis Hine: Girl spinner, 11 years old, Rhodes Manufacturing Co., Lincolnton, North Carolina, 1908

Ainsi, Lewis Hine a pu changer le destin de ces enfants pauvres travaillant dans des conditions très rudes grâce à des lois votées après la diffusion de son étude. Le contexte de l’époque, propice à une évolution des mentalités a favorisé l’acceptation de son travail d’enquête. De plus, la combinaison de sa formation sociologique et de sa sensibilité de photographe ont permises de donner à voir à un grand nombre ce phénomène.

Au-delà de la présentation du travail de L.Hine, j’espère que ce billet aura bien pu exemplifier la fécondité qu’il a existé et existe encore entre sciences humaines sociales, plus particulièrement la sociologie, et la technique de la photographie.

Pour poursuivre … (bibliographie) :

  • AMAR Pierre-Jean, 2003, L’ABCdaire de la Photographie, Paris, Flammarion
  • ANG Tom, 2015, Photographie. L’histoire visuelle du huitième art, Dorling Kindersley, pp88-91
  • LESME Anne, « Lewis Hine et le National Child Labord Committee : vérité documentaire et rhétorique visuelle et textuelle », Transatlantica [en ligne], 2 | 2014, mis e ligne le 19 février 2015. https://journals.openedition.org/transatlantica/7185.

Sitographie :

  • Wikipédia, article sur Lewis Hine ; article sur le National Child Labord Committee (NCLC)

1 AMAR Pierre-Jean, 2003, L’ABCdaire de la Photographie, Paris, Flammarion

2 LESME Anne, « Lewis Hine et le National Child Labord Committee : vérité documentaire et rhétorique visuelle et textuelle », Transatlantica, 2 | 2014, mis e ligne le 19 février 2015. https://journals.openedition.org/transatlantica/7185.

3 Pour continuer à ce sujet, cf article de Wikipédia sur le National Child Labor Commitee (en anglais) et sur la Chronologie du travail des enfants.

4 Pour poursuivre sur ce point :Idem LESME Anne.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search