Jack Guichard – Interdépendance entre loisirs et éducation scientifique

Depuis la fin du 20ème siècle, la perspective moderne d’un partenariat école-musée émerge. C’est dans ce contexte que Jack Guichard partage ses ambitions reflétant la possibilité de communiquer « le plaisir des sciences » aux plus jeunes. Il met alors en exergue dans son article « Quand loisirs et éducation scientifique font bon ménage au Palais de la découverte » son projet et les objectifs qu’il coche dans notre société.

Susciter la curiosité des enfants…

Jack Guichard est un biologiste et un spécialiste de l’éducation et la communication. Ces deux domaines couplés lui ont permis de devenir le directeur du Palais de la découverte de 2003 à 2009. C’est donc sans grande surprise que l’ancien directeur du centre culturel scientifique parisien analyse avec passion et simplicité les interactions entre le musée des sciences et l’éducation scientifiques à l’école.

Jack Guichard amorce cet article en indiquant les nuances significatives séparant ces deux grandes institutions. Il définit explicitement le musée comme un lieu où culture et loisir se superposent, afin de faire vivre un moment fort et inoubliable, sur une thématique libre, à un public inhomogène. En suivant cette définition, le musée entend satisfaire une mission capitale pour Jack Guichard, celle de donner le goût des sciences, et ainsi créer des vocations ; tout cela en suscitant la curiosité, la découverte, l’observation ou encore l’exploration.

C’est par cette excitation intellectuelle et la stimulation des sens que les théories abstraites apprises à l’école prennent vie, et se complètent de manière à perfectionner l’éducation scientifique des plus jeunes.

… Par le biais des émotions…

Une structure cérébrale, l’amygdale, héberge à la fois le processus de décodage des émotions, mais également celui du stockage et de remémoration des souvenirs. Il est évident pour Jack Guichard que cette corrélation doit être cultiver favorablement dans la transmission de savoirs scientifiques.

Pour lui, le point de départ de l’émotion est la surprise, l’étonnement, l’émerveillement. La science en spectacle imprègne le public de ces sensations insolites. Ajouté à cela, les perceptions sensorielles occasionnées par les manipulations ou les jeux moteurs intensifient leurs effets. Le corps et l’esprit ne font qu’un, et l’un comme l’autre est vivement suscité, et créer alors une immersion totale.

Cet ensemble de sentiments causé par cette science en spectacle, tend à éveiller sensiblement l’intérêt des visiteurs, marquant ainsi leur mémoire, et consolidant davantage la culture scientifique de notre société.  

…En collaborant pédagogiquement avec les professeurs.

 Selon Jack Guichard, le partenariat entre l’école et le musée n’est bénéfique qu’à condition que chacun contextualise et cible la profondeur des outils de l’autre. Pour cela, la présence d’un intermédiaire, appréhendant précisément les besoins et apports de ces deux univers, est nécessaire.

Il présente alors les bénéfices de la mise en place d’un service pédagogique constitué d’enseignants de terrain, qui selon lui sont acteurs de l’harmonie entre les deux institutions. D’une part, ce service se dirige vers un objectif d’adaptation du musée pour l’école en distinguant les dispositifs adaptés et précieux à l’éducation scientifique. D’une autre part, il tend vers la formation plus rigoureuse des professeurs possédant généralement un niveau modeste dans le domaine scientifique.

En définitive, Jack Guichard estime avoir trouvé la recette idéale mêlant loisirs et éducation scientifique. Les ambitions du Palais de la découverte s’emboîtent parfaitement à celles de l’Éducation nationale, et les parfait en utilisant la science en spectacle animant les connaissances conceptuelles du programme scolaire.

Référence

Guichard J., 2009, « Quand loisirs et éducation scientifique font bon ménage au Palais de la découverte », Muséologies, Volume 3 (2), 182-191. En ligne : http://jackguichard.fr/wp-content/uploads/2012/02/articlemusee%C3%A9coleGuichard.pdf

Source image illustration du billet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_de_la_d%C3%A9couverte#/media/Fichier:Palais_de_la_d%C3%A9couverte,_avenue_Franklin-Delano-Roosevelt,_Paris_8e_1.jpg


elisajoly

Titulaire de la licence de "Sciences de la Vie" à l'Université de Strasbourg, j'ai souhaité approfondir mon rapport à la science d'un point de vue épistémologique par le biais du Master Science et Société. Ayant toujours été passionnée par la transmission de savoirs scientifiques chez les plus jeunes, j'aspire à évoluer dans le domaine de la médiation scientifique.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 24/06/2021

    […] rimer culture et loisirs ; ambition très bien développée par Jacques Guichard dans son article « Quand loisirs et éducation scientifique font bon ménage au Palais de la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search