Catégorie : Ce qui nous agit

1

La bonne voix

J’entends des voix.
Des dizaines qui viennent de moi, elles ne sont pas d’accord, elles s’affrontent. C’est souvent la guerre, chez moi. Quand l’extérieur sonne à ma porte, je ne sais pas toujours comment répondre. Qui doit parler, qui veut-on entendre ? 

0

Le patient-expert, vers une nouvelle forme de savoir ?

La maladie peut être perçue comme une rupture avec l’état antérieur du sujet qui l’expérimente. Cette expérience rappelle à l’individu le lien intime qu’il partage avec son corps. Elle est donc une expérience personnelle avant tout, c’est pourquoi les patients sont détenteurs d’un savoir unique constitué par le vécu de la maladie, prenant une place prépondérante dans le cadre des maladies chroniques.

0

ASMer : le chuchotement au cœur d’un phénomène social

Au travers de ce billet, je vous propose de repenser les rapports sociaux qui gravitent et interagissent autour de l’ASMR. Que vous soyez réceptif·ves ou non à ce phénomène caractérisé comme neurobiologique, j’en constate le pari qu’il serait intéressant de revoir sa place sociale en tant qu’actant à part entière.

0

Ma première expérience de médiatrice scientifique

« Priorité à l’humain », je me répétais cette phrase comme un mantra tout au long de la soirée. Cela me permettait de me concentrer sur les joueur.se.s, leurs réponses, leurs réactions, leurs ressentis etc…mais aussi de me souvenir pourquoi nous faisions cet atelier, pourquoi l’action de cette association est importante.

0

Mon amie-ennemie : la procrastination

Ne vous êtes-vous jamais dit : « Je le ferai demain » ? Comment expliquer notre incapacité à rédiger une phrase d’un devoir en deux semaines, et soudain être capable de rester debout toute la nuit, luttant contre le sommeil pour écrire l’intégralité dudit devoir ?

Merci 0

« Merci maman » – Réfléchissons les remerciements académiques

Au travers de ce billet, je vous propose de réfléchir avec moi sur ce que provoque la lecture d’une partie considérée comme annexe des travaux académiques, les remerciements.
Souvent ignorée, cette première page sensible nous livre une partie intime du vécu des chercheur·euses au travers de quelques mots formulés pour remercier celleux qui les entourent. Et si, derrière un simple merci, se cachait l’essence la plus brute de la pensée qui produit ces savoirs ?

0

Quel regard porter sur le monde ?

Savais-tu que les poissons-clown prennent la décision la plus importante de leur vie alors qu’ils ne sont âgés que d’une quinzaine de jours ? Ce petit poisson peut vivre plus de 10 ans, mais au tout début de son existence, il doit trouver une anémone qu’il ne quittera plus pendant tout le reste de sa vie. C’est comme si tu devais choisir la maison dans laquelle tu vivras toute ta vie à l’âge de… 4 mois !

0

Anna L. Tsing : “S’unir dans un monde en ruine”

Plantes, virus, champignons, tous ces organismes nous entourent au quotidien et sont les seuls à savoir prospérer et même parfois s’adapter dans des environnements en déclin. Pourtant, peu sont ceux qui les considèrent vraiment. Situés à la croisée des disciplines et des courants de pensée, les travaux d’Anna L. Tsing ouvrent les champs des possibles et demandent à changer radicalement nos perceptions du monde du vivant. Ainsi, selon elle, c’est en s’intéressant aux organismes qui nous entourent avec un regard nouveau que nous pourrons apprendre à vivre sur les ruines du capitalisme.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search