Catégorie : Partages de lectures

0

Du Néodarwinisme au Néolamarckisme?

La biologie évolutive connaît des débats et controverses intéressantes concernant des mécanismes évolutifs jusqu’à récemment trop négligés, qui sont connus sous le nom d’épigénétique. L’épigénétique amène à la notion de caractère acquis, qui historiquement fait référence à Lamarck. Nous allons discuter de ce que ce débat peut nous apporter en terme d’épistémologie.

0

De la Structure de Kuhn à la question de contingence/inévitabilité

Imaginons des moments incontournables sur l’histoire des sciences, comme les lois de Kepler, la physique newtonienne, l’équation de Maxwell, la théorie de l’évolution darwinienne ou la théorie de la relativité… Chacun de ces moments s’est-il produit par hasard ? Tous ces éléments doivent-ils nécessairement entraîner le niveau actuel de la réussite scientifique ?

0

L’affaire Sésostris III, une controverse entre Art et Science

Une vingtaine d’années avant l’acquisition de la statue de Sésostris III par les époux Pinault, la statue du pharaon égyptien avait été refusée par de nombreux musées et antiquaires car des doutes existaient sur son authenticité. Mais en 1998, François Pinault et son épouse, grands collectionneurs d’art, achètent cette œuvre pour la somme de 780 000 €. S’en suivent des débats entre experts au sujet de l’époque de création de cette œuvre, et une procédure au tribunal.

0

L’avenir cérébral

Avide de neurosciences autant que de science-fiction mais vous n’osez pas mélanger les deux ? Michio Kaku ose pour vous, avec sa perturbante destinée du cerveau humain. Le projet vous semble orgueilleux ? Physicien et futurologue, il a pourtant tout pour vous convaincre.

0

Critère de démarcation: Lakatos versus Feyerabend

Lakatos est un philosophe des sciences, Feyerabend est un épistémologue anarchiste. Ces deux protagonistes se sont livrés une bataille intellectuelle pendant des années sur ce qu’est réellement la science. Quels sont leurs points de divergence, concernant la démarcation entre science...

0

La drosophile: économie morale, culture matérielle et communauté

Au XXème siècle, Thomas Morgan invente ce que nous connaissons aujourd’hui comme la génétique moderne: l’étude de la ségrégation des gènes à travers la construction de cartes génétiques. Cette pratique est rendue possible grâce à la mise en place d’un nouvel instrument: l’organisme modèle Drosophila melanogaster qui entraîne la réorganisation des laboratoires, donnant naissance à une machine très efficace de production de savoir qui existe encore.
A travers l’étude du laboratoire de Morgan, Robert E. Kohler étudie le succès de la communauté génétique de la drosophile pour montrer comment les instruments, pratiques, et économie morale travaillent ensemble pour produire et attirer.

0

Nos futurs

Cet ouvrage est le résultat de la rencontre entre la science et la science-fiction. Il a pour ambition de nous éclairer sur notre futur à l’ère du changement climatique. 

0

Le ciel de Copernic était il scientifique ?

Copernic représentait pour moi la figure de l’esprit scientifique par excellence, celui d’un savant éloigné de toute croyance. Je le considérais comme le père de la révolution copernicienne, l’une des premières grandes oppositions de la science face aux dogmes religieux. Me serais je trompé ?

0

Une société du soin ?

Pour quelques chercheurs il est impératif d’en finir avec la conception de l’humain « maître et possesseur » de la nature. Tel est le cas de Xavier Guchet, qui développe une analyse philosophique et propose un nouveau paradigme de notre relation avec la nature à l’égard du travail technique.

0

Les mèmes : théorie de l’évolution et culture liées ?

La biologie évolutive possède un raisonnement explicatif capable de mieux nous faire comprendre les mécanismes sous-jacents de la culture humaine et de sa propagation. C’est sans doute la chose qui rend l’humain si unique, d’après le biologiste Richard Dawkins, à l’origine de la théorie des « mèmes ». A travers ce concept, nous allons voir en quoi la culture a-t-elle à voir avec l’évolution et comment nous pouvons nous situer en tant qu’humain, entre véhicules à gènes et à mèmes.

0

Edgar Allan Poe : quand la littérature critique la science

Edgar Allan Poe, écrivain du XIXe siècle de renommée internationale, nous a laissé des écrits riches et intrigants nous livrant parfois un regard clivant sur la science de son époque. C’est notamment le cas de la nouvelle Petite discussion avec une momie, dans laquelle l’auteur nous montre son scepticisme face à la science du XIXe, en élaborant une critique subtile et tachée d’humour. Cet article, après avoir présenté rapidement le contenu de Petite discussion avec une momie, a pour but de montrer sur quels points s’exerce la critique d’Edgar Allan Poe sur la science de son époque, et aussi de montrer comment le regard d’un écrivain peut nous fournir un témoignage et un terrain d’étude intéressant d’un point de vue historiographique.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search